m-way.ch - Boutique en ligne pour vélos électriques et accessoires de vélo

La magie de l’hiver sur votre vélo électrique


7 Conseils pour passer un agréable hiver

Les froides températures de l’hiver rendent souvent la pratique du vélo électrique inconfortable : le vent glacé fait couler votre nez et vos doigts s’engourdissent. De plus, rouler sur un sol neigeux ou boueux n’est pas du goût de tout le monde. Nous avons cependant rassemblé quelques conseils importants et une sélection de produits destinés à ceux qui sont prêts à braver le vent et les intempéries afin de passer l’hiver sur leur vélo. 

1. Bien entreposer son vélo électrique pour l'hiver

Ceux qui préfèrent opter pour une pause hivernale ne devraient pas laisser leur vélo électrique n’importe où, mais au contraire l’entreposer dans une cave ou sur un balcon. Il convient également de retirer la batterie, chargée à 50–75%, et de la conserver ensuite dans un endroit sec et sûr par une température d’au moins 14°C. Vous pouvez à ce sujet consulter l’article Batterie et chargeurs. Pour la préservation des pneus, il est recommandé d’accrocher le vélo en hauteur, par exemple sur un monte-charge pneumatique, ou au moins sur un support à vélos. Le recouvrir d’une simple housse bon marché lui évitera de prendre la poussière. Si vous devez absolument garer votre vélo électrique à l’extérieur, ce type de housse de protection est absolument indispensable. Auparavant, séchez bien votre vélo en le frottant avec un chiffon, vaporisez un peu de spray d'entretien et de protection et enveloppez-le dans la housse. Les modèles les plus sophistiqués disposent d’œillets antirouille (!) afin de fixer la housse au vélo avec un cordon et d’éviter qu’elle ne soit emportée par le vent. La partie inférieure de la housse doit rester ouverte afin de prévenir la formation d’humidité due à la condensation.

2. Des vêtements pour rouler sur la neige et la boue

Par temps humide et froid, les oreilles, les mains et les cuisses sont tout particulièrement exposées. Des gants, des cache-oreilles et des pantalons bien pensés permettent de les protéger efficacement. Les gants : Dans ce secteur, les modèles hybrides, sur lesquels l’auriculaire, l’annulaire et le majeur sont regroupés alors que le pouce et l’index demeurent libres, se sont imposés. Cette configuration permet d’utiliser toutes les touches de l’écran et à l’auriculaire d’être plus au chaud que dans des gants traditionnels. Si vous souhaitez une version encore plus confortable, vous pouvez fixer des gants d’hiver fourrés directement sur les poignées du guidon. Attention : Pour pouvoir utiliser smartphones et écrans, il faut se munir de gants adaptés qui conduisent le courant électrique du bout des doigts. Les cuisses : Lors de longs trajets par des températures négatives, il est indispensable de s’équiper d’un pantalon de vélo. Si vous ne parcourez que de courts trajets, ou si vous ne souhaitez vous protéger que de la pluie, nous vous recommandons d’opter pour des « rainlegs ». Ces protections spécialement conçues pour les cuisses sont multifonctionnelles et peuvent par exemple également être utilisées en randonnée. Ces pantalons courts se fixent autour de la taille et des cuisses (voir l’illustration). Il est possible de les enrouler pour les ranger. Les pieds : En cas de neige boueuse, les couvre-chaussures qui montent jusqu’au genou ont fait leurs preuves. Ils sont simples et rapides à enfiler et permettent de garder vos chaussures propres, au sec et bien chaudes. Les oreilles : Les cache-oreilles que l’on peut directement fixer sur les côtés du casque s’avèrent extrêmement pratiques. Lorsque le temps est particulièrement rigoureux, les couvre-chefs demeure la meilleure option. Protection contre le vol : Il faut aussi penser à ranger tous ces équipements. Optez pour une Velobox verrouillable à installer sur le porte-bagages, car n’oubliez pas qu’un pantalon de vélo de bonne qualité peut coûter cent francs suisses.  

3. Choisir les bons pneus

Que vous utilisiez des pneus normaux ou des pneus hiver : sur la neige et sur la glace, il convient de réduire la pression afin d’améliorer nettement la traction. Lorsque la neige et le verglas auront disparu, il conviendra de regonfler les pneus.À gauche : Sculpture d’un pneu d’hiver à lamelles. À droite : Pneus cloutés avec peu de clous. m-way propose plusieurs modèles de pneus hiver spéciaux. Pour rouler dans les villes situées sur le plateau suisse dans lesquelles on est surtout confronté à de la neige boueuse ou à une fine couche de neige éphémère, les pneus à profil à lamelles et dotés d’un mélange spécial de caoutchouc ont fait leurs preuves. Ils sont polyvalents et également adaptés à la randonnée, mais ils ne devraient pas être utilisés durant les périodes chaudes car ils s’usent alors très vite. Si l’on roule dans une région à fort enneigement, les pneus cloutés dotés de 100 à 120 clous en métal sont parfaitement adaptés. Si vous envisagez de rouler sur des surfaces entièrement verglacées, vous pouvez opter pour des pneus dotés de jusqu’à 240 clous. Important : Les pneus cloutés ne sont pas interdits pour les vélos et il n’est pas non plus nécessaire d’obtenir une autorisation. Il est recommandé d’effectuer un rodage de ces pneus sur une distance comprise entre 30 et 50 km afin que les clous s’intègrent bien dans le caoutchouc. Les inconvénients des pneus cloutés : Sur l’asphalte, le bruit de roulement peut s’avérer irritant et la conduite difficile dans les virages. Ils sont donc surtout idéals pour les endroits où l’on pratique les sports d’hiver. Tous les pneus d’hiver doivent être entreposés sans être roulés ou pliés dans un endroit sombre et sec. Vous pourrez ainsi les conserver pendant de 3 à 5 saisons.  

4. La conduite sur une surface verglacée

Le centre de gravité du vélo, le type et la qualité du sol, ainsi que l’accélération et le freinage jouent un rôle essentiel pour une conduite stable. Nous avons précédemment mentionné une pression réduite des pneus afin d’améliorer l’adhérence. Des freins bien réglés qui permettent un freinage précis sont également primordiaux (voir aussi le conseil 6). Le centre de gravité : Descendez légèrement la selle, et dans les virages, vous pouvez également, le cas échéant, laisser pendre une jambe. Ne transportez pas d’objets lourds sur le porte-bagages. Type de conduite : Démarrez en utilisant peu de puissance et une faible vitesse. Ne freinez et n’accélérez pas dans les virages. Si votre vélo commence à déraper, ne tentez pas de freiner brutalement. Pour vous arrêter, freiner doucement ou progressivement (de la même manière que l’ABS d’une voiture) ou bien continuer à rouler et tentez de freiner avec les pieds sur le sol comme sur une luge. Faites attention aux montées de trottoirs et aux rails de tramway : essayez dans la mesure du possible de les négocier en angle droit. La suspension de la roue avant : Fixez-la (position « Lock » car cela prévient un débattement trop important qui peut survenir lorsque la suspension est souple en cas de changement brusque de direction dans un virage ou lors d’un freinage). Les chutes : Lorsque la chute ne peut être évitée, essayez de tomber sur le côté, sans tenter d’amortir la chute avec vos mains car cela peut provoquer des blessures graves de l’épaule et de l’articulation de la main.  

5. Voir et être vu

Le réglage de l’éclairage doit être correctement effectué : Le phare avant ne doit jamais être éblouissant tout en illuminant convenablement la chaussée. Des réflecteurs latéraux fixés sur les rayons, ainsi qu’un éclairage du casque et un réflecteur fixé au panier sont très utiles pour bénéficier d’une bonne visibilité. De nombreux cyclistes trouvent assez peu élégant de porter une veste réfléchissante, mais les tenues de vélo actuelles qui intègrent des réflecteurs sont fonctionnelles, élégantes et remplacent idéalement ce type de vestes jaunes. Chez m-way, de nombreux modèles de vestes disposent de réflecteurs décemment placés dans le dos et/ou sur les manches. Il en va de même pour les sacoches de vélo.  

6. Entretenir son vélo électrique

Même les vélos électriques de la meilleure qualité ont tendance à rouiller à cause du sel de déneigement. Les éléments de liaison tels que les rayons, la chaîne et les pneus sont tout particulièrement menacés. Vis et liaisons : Les endroits où métaux communs et métaux précieux se jouxtent, par exemple de l’aluminium et de l’acier, sont parcourus de courants électriques qui provoquent la corrosion des métaux communs. L’ajout d’eau salée accélère encore ce processus. Les vis, les plateaux de la chaîne et les roulements doivent donc être bien graissés en hiver et de temps en temps doucement nettoyés avec un chiffon humide pour éliminer les résidus de sel. Chaîne, roues et pneus : Le sel a surtout un effet corrodant sur le métal et le caoutchouc. La neige et la neige fondue produisent un effet similaire à l’eau distillée et accélèrent le dégraissage de la chaîne, des pignons, etc. Votre vélo électrique doit donc à la fois être débarrassé des résidus de neige et de sel. Pour cela, le plus simple est d’utiliser un tuyau pour le rincer un court instant et de graisser ou huiler régulièrement la chaîne. Freins : Les freins doivent être réglés de manière à permettre un freinage progressif, c’est-à-dire ni brutal, mais parfois à pleine puissance. Prévention : Vous pouvez éventuellement monter une bavette sur le garde-boue de la roue avant qui protègera à la fois vos chaussures et la région du pédalier.  

7. Réutiliser son vélo électrique après l'hiver

Un vélo électrique est un appareil technique qui avant d’être réutilisé au printemps doit faire l’objet de contrôles, aussi bien au niveau de l’électronique qu’au niveau des pièces mécaniques et des pneus. Au mieux, commencez par effectuer un court trajet pour tester son état en prêtant attention aux détails suivants :

  • Chargez la batterie à 100%, puis réinsérez-la, allumez l’écran
  • Pneus : testez leur pression (en vous référant aux indications données sur la chape)
  • Freins : testez-les en douceur, le freinage est-il normal ?
  • Pour le dérailleur : passez plusieurs vitesses, pas de bruits de frottement, les vitesses se passent sans problème
  • Sonnette : testez-la (rouille également très facilement !)
  • Chaîne : vaporisez éventuellement un peu de graisse
  • Éclairage : à contrôler

 

Bonne route !