http://m-way.ch/fr
Filiales m-way
Nächst gelegene Shops von Userposition
Boutiques près de moi
A–Z

Muscles ou moteur électrique ?

Nouvelles

Moteur ou muscles?

Face à face

1. mars 2017

Moteur ou muscles? Deux mordus du vélo s’affrontent lors d’un duel: Marco Guarino mise tout sur son vélo de course et Mario Klaus, sur son vélo électrique.

Marco Guarino, 38 ans, cycliste passionné

  • Expérience: participe à des compétitions de vélo de course
  • Vitesse: 25 à 30 km/h en hiver, 30 à 40 km/h en été
  • Fonction: responsable Product Management m-way

«Sur mon vélo de course, je suis fasciné par la nature et le fait de me déplacer à toute vitesse par ma propre force. Pédaler et donner tout ce que j’ai est une sensation extraordinaire. En tant que triathlète, je renonce volontairement au moteur pour un e et d’entraînement maximal: parfois, il faut pousser le corps à bout; je serais incapable d’accomplir ces heures d’endurance sur un vélo électrique.

Mon vélo en carbone de sept kilos est beaucoup plus léger qu’un vélo électrique, qui pèse environ 20 kilos. De plus, les pneus sont très fins et le cadre, extrêmement rigide. La conduite est bien plus agile et le transfert de force est optimal, ce qui me permet de parcourir de longues distances à vitesse et e cience maximales.

Pour moi, passer des cols sur mon vélo de course est la plus belle expérience: l’arrivée au sommet, chargé à bloc après la dure montée, puis la grande descente. Une sensation exceptionnelle! Mon expérience favorite à vélo fut ma participation à la compétition Iron Man 2016 à Hawaii. Parcourir le même itinéraire que les pros que l’on ne voit habituellement qu’à la télévision est assez spectaculaire.

En conclusion: la batterie du vélo électrique se vide. La mienne, par contre, ne me lâche jamais. Un peu de sucre, et c’est reparti.»

Mario Klaus, 43 ans, amateur convaincu de vélo électrique

  • Expérience: pratique depuis trois ans le vélo électrique
  • Vitesse: 45 km/h au maximum avec le S-Pedelec
  • Fonction: responsable Marketing, PM & After Sales chez m-way

«Pour moi, en tant que pendulaire, le vélo électrique est la meilleure alternative à la voiture et aux transports publics. Je parcours de longues distances en peu de temps, sans devoir me soucier de la circulation et des bouchons. Je roule avec un vélo électrique qui peut atteindre 45 km/h. Il me faut certes un peu plus de temps qu’en voiture pour faire le trajet de 18 kilo- mètres jusqu’à mon travail, mais lorsque j’arrive, j’ai déjà pris un bol d’air frais et je suis bien détendu. Quelle qualité de vie!

Ce qui me plaît avec le vélo électrique, c’est sa flexibilité. Tout est possible, sortie de détente ou entraînement. Je peux me rendre au travail avec un pouls de 130 sans transpirer, puis me dépenser totalement sur le trajet du retour. Pour atteindre les 45 km/h, je dois pédaler de toutes mes forces. Ce que beaucoup ignorent: le vélo électrique apporte un soutien, il ne roule pas tout seul.

L’expérience qui m’a le plus marqué est lorsque j’ai parcouru pour la première fois un trail avec mon VTT électrique. La sensation ressentie dans les virages était différente, et ce, bien que je connaissais chaque mètre par cœur. Je me suis alors rendu compte que je me déplaçais à une vitesse constante supérieure de 10 km/h qu’avec un vélo normal. Ma première réaction: ‹Cool, ça décoiffe!›.

En conclusion: grâce au vélo électrique, les distances et les montées sont moins effrayantes.»

Sanitas magazine des clients : le face à face

Se rendre du point A au point B à vélo permet de garder la forme tout en s’amusant. À la force de ses propres muscles ou avec l’aide d’un moteur électrique?

Télécharger